Sur les traces de mon ancêtre, Tec Aubrennan

Mardi 15 février 2011 / LES MORDUS D'HISTOIRE


Raymond Aubry, un passionné de généalogie

J’ai rencontré Raymond Aubry lors du dernier Salon du livre de Montréal. Il m’attendait, assis patiemment sur un banc, bien droit malgré ses 80 ans.
- Nous sommes parents, m’a-t-il dit tout de go, avec un grand sourire.
- Ah bon, ai-je dit, intriguée.
- Notre lien de parenté remonte à la 3e génération des Aubry, mais notre tout premier ancêtre était Tec Cornelius Aubrennan, qui est venu en Nouvelle-France au milieu du 17e siècle.

Tec Cornelius Aubrennan… Ce nom m’était familier. Mon père nous avait appris, lorsque nous étions enfants, que nous avions un ancêtre d’origine irlandaise qui s’appelait Tec Aubrennan, dont le nom s’était transformé peu à peu et était devenu Aubry.

Étant écrivain, mon père nous racontait avec verve les aventures extraordinaires de ce premier ancêtre, qui aurait combattu en Irlande contre Cromwell. Après la guerre, il aurait quitté l’Irlande pour la Bretagne, et aurait ensuite fait le voyage jusqu’en Nouvelle-France. Tec Aubrennan faisait partie des premiers colons arrivés à Ville-Marie (Montréal). À ce moment de son récit, les yeux de mon père brillaient.
- Et c’est en travaillant à défricher des arbres pour un colon dénommé Tessier que notre premier ancêtre s’est fait enlever par des Iroquois!
Immanquablement, nous poussions des «oh» et des «Ah», imaginant Tec dans une marmite d’huile bouillante, ou couvert de flèches empoisonnées. Mon père riait en secouant la tête.
- Mais non! Il a survécu. Il a même épousé une fille du Roy. La preuve, c’est que nous sommes là.

***

Tandis qu’une foule compacte se pressait dans les couloirs du Salon du livre, Raymond Aubry m’expliqua qu’il avait écrit un livre sur l’histoire et la généalogie des Aubry d’ascendance irlandaise, qu’il avait publié à compte d’auteur.
- Si le cœur vous en dit, venez faire un tour chez moi, je vous montrerai mon livre et mes petits trésors.

C’était en novembre dernier. Quelques mois plus tard, après avoir enfin terminé le manuscrit du 4e tome de Fanette et l’avoir remis à mon éditrice, j’accepte l’invitation de Raymond Aubry, qui habite dans le quartier de Côte-Saint-Paul, en face de l’église, avec sa femme Jeannette. Un mariage qui dure depuis cinquante ans!

Raymond m’accueille à bras ouverts et me montre avec fierté son livre, cartonné et relié avec goût, qu’il a pris la peine de me dédicacer. Ancien contremaître et régisseur à l’Université de Montréal, Raymond a pris sa retraite et a consacré les vingt dernières années de sa vie à la généalogie, compulsant d’innombrables archives, courant des cimetières un peu partout au Québec pour y retrouver des tombes de nos ancêtres et les photographier, tâchant de retracer des Aubry pour compléter ses données. Raymond a d’autant plus de mérite que, de son propre aveu, il n’a fait qu’une 7e année. Conduit par sa passion et sa ténacité, il a amassé au fil des ans des milliers de renseignements sur les Aubry, qu’il a classés avec méthode dans des cartables, dans le sous-sol de son logement, où se retrouvent également des portraits de familles et des bibelots de toutes sortes.

Infatigable, Raymond m’a montré une partie de ses cartables, dans lesquels se trouvent des centaines d’histoires de familles Aubry, leurs destins parfois héroïques, parfois tragiques. J’étais fascinée par tous ces êtres figés dans des photos d’époque, mais qui ont vécu, aimé, prospéré, ou mangé de la vache enragée, des gens de chair et de sang, qui ont porté le flambeau de la vie jusqu’à nous.

Raymond a insisté pour me reconduire en voiture jusque chez moi, après m’avoir remis une boîte de chocolats en forme de cœur pour la Saint-Valentin et le précieux livre sur les Aubry. Je garde un souvenir ému de ma rencontre avec ce passionné de généalogie qui, à quatre-vingta ans, manie l’ordinateur comme un pro, court les réseaux sociaux, fait à manger, conduit toujours sa voiture et aime encore tendrement sa femme après cinquante ans de mariage.

Lien intéressant :

http://www.bytown.net/brennan.pdf

15 commentaires sur “Sur les traces de mon ancêtre, Tec Aubrennan”



  • Louis Aubry dit :

    Mon texte que l’on trouve à la fin de l’article de Suzanne Aubry a été traduit par Pierre Lagacé sur son blogue Nos ancêtres. J’ai été un collaborateur silencieux de l’oeuvre de Raymond Aubry.

  • suzanne gauthier dit :

    J’ai découvert moi aussi il a quelques années ma première ancêtre Elizabeth Price, enlevée à `Deerfield lord du masssacre du mois de février 1704. Depuis ce temps j’en découvre quelques uns ici et là.
    Moi j’ai écris un article sur ce sujet dans l’Alex-Hist, bulletin de la société aleximontoire d’histoire et de généalogie printemps 2011.
    Personne de ma famille ne connaissait cette histoire.

    J’espère qu’un jour il y aura une association reliant les uns aux autres nous qui sommes descendants de ces Irlandais courageux.

  • Suzanne Aubry dit :

    Chère Suzanne Gauthier,

    Je vous remercie de votre intérêt pour mon site. Nos origines sont en effet une source intarissable de découvertes. De plus en plus de gens se passionnent pour la généalogie. Bonne idée que cette association qui lierait les descendants des Irlandais! J’espère, comme vous, qu’elle verra le jour. Si l’écriture de ma saga n’occupait pas tout mon temps, je m’y mettrais sans doute…

    Cordialement,

    Suzanne Aubry

  • Gisèle PEZERON dit :

    Bonjour et toutes mes félicitations !!!

    Merveilleuse écriture donc !!!!! donc merveilleuse lecture. merci de cette belle qualité et de la passion que vous avez su susciter au fur et à mesure de mes 4 tomes de lecture et ce 5è tome qui je l’espère sera sorti avant que je ne quitte Québec où je vis depuis 4 ans. Je vais bientôt retourner en France, ma terre natale, forte de tout ce que j’ai pu lire, ici à Québec, des enseignements historiques que je vais en tirer au fil du temps !!!! je suis allée à Grosse-Ile d’ou je suis revenue très émue et bouleversée » Tant de drames s’y sont déroulés » Merci de votre témoignage et de ce grand travail de recherches pointues » Bonne continuation Madame Aubry !!!! je ferais tout pour me procurer ce 5è volume !

  • Manon McLellan dit :

    Ma mère, Jacqueline Aubry (nom de fille) est décédée en juillet 2011. Approchant ses 75 années, elle avait fait mention ici et la de ces parents, ces grand parents, etc., mais c’est seulement en 2009 que j’ai décidé qu’il était temps de m’embarquer sur une recherche de ses ancètres, et quelle aventure!! J’ai appris, presque dès la première journée de notre Corneluis du Tec (merci à la recherche des `cousins`commes Louis et Raymond!)

    En demandant à Maman comment commencer la recherche, elle m’a mentionné d’un souvenir d’evoir entendu le nom ‘Aubry du Tec’ de son père (décédé en 1971). Alors, je n’étais pas complètement surprise de voir l’histoire au début de ma recherche de Cornelius du Tec, mais, prise complèment par surprise, en retrouvant l’entrée dans le livre d’église annoncant la naissance/le baptème de mon grand-père, ‘Leo Nazaire Aubry dit Teck’, fils de ‘Onésime Aubry dit Teck’! Alors il parait que le nom était encore utilisé par mon arrière grand-père! Comme mes grandparents ont eu 3 filles, pas de garçons, il me semble que ceci peut être la raison que le nom ‘dit Teck’ n’a pas été continué avec cette génération… Quel dommage!!

    Une drôle d’histoire qui a lieu au début de ma recherche – en communiquant avec Louis Aubry, pour nous aider à déterminer la ‘branche’ sur laquelle ma mère appartient, il me mentionne le deuxième marriage de mon arrière grand-père en 1915(son premier épouse, la mère de mon grandpère, Donat Groulx, est décédée quand mon grandpère, Léo Aubry, n’avait que 2 ans en 1913…

    En discussion avec Maman, elle me rassure que la recherche a pris un méchant tour – que son grand-père ne s’avait jamais remarié… Imaginer sa surprise quand je lui ai montré la copie du registre de l’église ou était capturer le marriage! Comme Maman est née seulement 21 ans plus tard, en 1934, elle n’était pas au courant du marriage – il est possible (je fais encore la recherche) que la deuxième epouse est décédée avant la naissance de ma Mère… Je croix que même avec la copie, elle doutait les nouvelles!! Très drole…

    J’ai assayer de trouver une copie du livre pour ma Mère avant son décès, mais je n’ai pas réussi… Je serais si reconnaisante s’il y avait une manière de recevoir une copie du livre de l’histoire des Aubrys… Savez-vous ou je pourrais n’en trouver une? Une annonce pour une réunion de notre famille ‘Aubry’ m’a été envoyée – pour avoir lieu au mois de Juillet, la deuxième anniversaire du décès à Maman… et ces 2 seurs seront présentes… il me ferait tellement un grand plaisir de leurs faire parvenir une copie!!

    Manon McLellan

  • Je suis maintenant grand-père. Deux petits-enfants, un garçon et une fille, deux fiers descendants de Tec Cornelius Aubrenan et d’une merveilleuse grand-mère Nicole.

  • Suzanne Aubry dit :

    Cher Pierre Lagacé,

    Je suis heureuse pour vous de ces petits-enfants, provenant de cette belle descendance ! Si je comprends bien, c’est Nicole qui est une descendante de Tec Cornelius Aubrenan ? Avez-vous pu retrouver les différentes générations qui remontent jusqu’à notre ancêtre commun ?

  • Pas toutes les générations, mais plusieurs.

  • France Aubry dit :

    bonjour,
    j’ai moi aussi une « Onésime » dans mes ancêtres…j’ai une photo de cette ancêtre.
    M. Raymond Aubry est un « gentleman », il a donné à mon père (André Aubry, Fils d’Alonzo) il y a quelques années, un cartable rempli d’informations et de photos de notre famille et de ses origines.
    Fascinant!
    Ma fille Andréanne A. Malette (« A » pour Aubry) est auteure-compositeur-interprète, pour elle aussi, les mots sont importants :-)
    Merci à Fanette…
    France Aubry

  • Suzanne Aubry dit :

    Chère France Aubry,

    Raymond Aubry est un passionné de généalogie, et il est en effet un gentleman, comme vous dites, qui aime partager sa passion avec tous les gens qui s’y intéressent. Il m’a reçu généreusement chez lui et m’a fait découvrir ses « trésors ». Je lui transmettrai votre message, je suis certaine que cela lui fera très plaisir.

    Toutes mes félicitations à votre fille ! Je lui souhaite la meilleure des carrières. Décidément, les mots sont importants, dans la famille Aubry !

    Bien cordialement,

    Suzanne Aubry

  • Manon Aubry dit :

    Bonjour,
    Je tente de rejoindre M. Raymond Aubry mais j’ai malheureusement perdu son adresse e-mail.
    Est-ce quelqu’un peut m’aider?

    Merci

  • Raymond Aubry dit :

    MANON AUBRY
    jE SUIS DE L’HOPITAL ,VOUS POUVEX M’APPELLER, JE DE RETOUR
    j.AI APPRETER UNE CVC L’ÉTÉ PASSER ,
    RAYMOND

  • Diane Aubry dit :

    Mon grand-père était Ménésippe Aubry et son épouse Rose Laura St-Jean. Son père était Mélassipe Aubry.

    Mon père Roger Gilles est leur fils unique. Tant qu’à eux, ils ont eu 4 enfants dont je suis la deuxième. (Gilles, DIANE, Mickael et Suzanne.

    Je n’ai jamais connu la famille de mes grands-parents et je suis une fan de la généalogie. Pouvez-vous m’aider dans mes recherches afin de mettre mes données à jour.

    Diane Aubry

  • Suzanne Aubry dit :

    Chère Diane Aubry,

    Je suis une passionnée de l’histoire, mais malheureusement, mes connaissances en généalogie sont plutôt limitées. Connaissez-vous le volume historique et généalogique que Raymond Aubry a publié sur la famille Aubry et les descendants de Pierre Aubry (Tec Cornelius Aubrenan) ? Ce livre pourrait vous être utile dans vos recherches, si toutefois votre lignée vient de la branche irlandaise Aubrennan. Le livre de Monsieur Aubry est disponible pour consultation à la Grande Bibliothèque,à Montréal. Cliquez sur le lien suivant pour avoir plus d’informations sur ce volume.

    http://iris.banq.qc.ca/alswww2.dll/APS_PRESENT_BIB?Style=Portal3&SubStyle=&Lang=FRE&ResponseEncoding=utf-8&no=0004113325&Via=Z3950&View=ISBD&Parent=Obj_234851406643928&SearchBrowseList=Obj_234851406643928&SearchBrowseListItem=38605&BrowseList=Obj_234851406643928?Style=Portal3&SubStyle=&Lang=FRE&ResponseEncoding=utf-8&BrowseListItem=38605&QueryObject=Obj_234831406643928

    Bonne chance dans vos recherches !

    Bien cordialement,

    Suzanne Aubry

  • Aubry Ginette dit :

    Bonjour, j’aimerais me procurer le livre de mes ancetres ecrit par M.Raymond Aubry
    je suis de la lignee de: Cornelius Aubrennan (Aubry) dit Thecle
    De:Francois..Francois..Pierre..Louis..Stanislas..Abraham..Josaphat..Raoul..mon pere.
    Comment me le procurer car le suis une passionnee de genealogie.
    Merci a l’avance de votre obligeance envers ma demande,

    Ginette Aubry



Écrire un commentaire

 
Facebook Twitter Pinterest
 

Fanette, tome VII
Honneur et disgrâce

Procurez-vous le dernier volume de la saga Fanette.

Fanette, tome VI
Du côté des dames

Procurez-vous le sixième volume de la saga Fanette.

Fanette, tome V
Les ombres du passé

Procurez-vous le cinquième volume de la saga Fanette.

Fanette, tome IV
L’encre et le sang

Procurez-vous le quatrième volume de la saga Fanette.

Fanette, tome III
Le secret d’Amanda

Procurez-vous le volume 3 des romans sur la vie de Fanette.

Fanette, tome II
La Vengeance du Lumber Lord

Retrouvez Fanette dans le tome 2.

Fanette, tome I
À la conquête de la haute ville

Le premier volet de cette saga historique au Québec du XIXe siècle.

 

Autres livres de Suzanne Aubry

Le Fort intérieur